Description :

Le bâtiment, conçu dans le cadre du partenariat entre AMSA Assurances Vie et la POSTE, est un immeuble RDC + 11 étages + 2 sous-sols dans lequel sera situé le bureau de poste du quartier résidentiel de FANN, situé non loin des rives de l’océan Atlantique qui longe les côtes de la Capitale du Pays.

Le programme proposé vise à optimiser la coexistence des bureaux et des espaces résidentiels. Il repose donc sur des principes inspirés de la compréhension profonde du “genius loci”, c’est-à-dire des caractéristiques du lieu où il sera construit.

Le bâtiment multifonctionnel a deux vues principales dans les directions sud-ouest et nord-est, réservant la vue la plus appropriée pour chaque fonction.

La première façade, exposée sud-ouest, abrite les fonctions résidentielles, en direction du prestigieux quartier résidentiel de Fann : des appartements de standing de différentes tailles, tous donnant sur la côte océanique toute proche.

Le second front, en direction nord-est, fait face à l’avenue Cheikh Anta Diop, la grande artère de Dakar, où se succèdent d’importantes activités tertiaires et commerciales. D’où la décision de placer les bureaux de ce côté et, au rez-de-chaussée, les entrées du Bureau de Poste et de l’espace dédié à une future agence bancaire.

.

Le programme :

Le programme fonctionnel comprend deux étages de sous-sols pour les parkings avec un accès depuis la rue « FN20 ». Depuis la même rue, à l’extrémité sud-ouest du terrain, on accède à un espace extérieur avec quelques places de stationnement réservées au Bureau de Poste, principalement pour le chargement et le déchargement.

Le rez-de-chaussée est entièrement occupé par le Bureau de Poste (avec son réfectoire et ses espaces annexes), le comptoir de l’agence bancaire et, respectivement du côté de l’avenue Cheikh Anta Diop et du côté de la rue « FN20 », les entrées des bureaux et des résidences. Ici, l’espace est articulé de manière fonctionnelle, large et aérée, offrant également une double hauteur et assurant luminosité et ventilation.

 

Au premier étage, on retrouve un espace “détente” au milieu de l’espace paysager, une grande piscine, un espace massage et un lounge bar à disposition des résidents, avec une disposition qui favorise l’échange entre les environnements intérieurs et extérieurs. Le plan fonctionnel des étages supérieurs prévoit une division claire entre les espaces résidentiels et bureaux. La cage d’ascenseur et le double escalier séparent les deux fonctions.

L’escalier se compose d’une double rampe accessible des deux côtés et divisé par un mur coupe-feu. Cette disposition a été conçue pour garantir des voies d’évacuations alternatives, protégées par des sas “coupe-feu”, en cas d’incendie. Les appartements et les bureaux sont de tailles différentes, mais dans tous les cas le rythme des ouvertures sur la façade garantit une flexibilité et modularité de l’espace, pour le rendre facilement modifiable et divisible. Il sera donc également possible de combiner les typologies de manière différente, à partir de l’évolution de la demande du marché ou de la demande des acquéreurs ou locataires.

Le programme, qui prévoit de surélever le rez-de-chaussée de près d’un mètre, n’a pas empêché l’ensemble du projet de se développer, tout en garantissant l’accessibilité des personnes à mobilité réduite qui pourront facilement accéder à tous les espaces extérieurs et intérieurs de l’immeuble.

La façade :

 L’image extérieure de l’immeuble souhaite dialoguer avec le contexte qui l’entoure sans s’imposer de manière autoritaire. Les formes, en effet, proviennent naturellement de l’entrelacement des deux matériaux principalement utilisés, la brique en terre cuite et le verre. Ils donnent de la plasticité à l’œuvre, dans un jeu de formes articulées vers le ciel, avec la propension à se dématérialiser aux étages supérieurs, maintenant un agréable équilibre entre lignes horizontales et verticales, entre matériaux opaques et translucides.

La demande d’utilisation des briques en terre cuite sur les façades et les murs est intégrée de manière consciente et convaincue, caractérisant le bâtiment et exploitant les meilleurs potentiels de ce matériau de construction.

Bâtiment durable, bio-écologique et confortable :

La durabilité du projet est garantie par l’utilisation de matériaux naturels nécessitant peu d’entretien, tels que la brique en terre cuite utilisée naturellement, sans le recouvrir de plâtre ni de peinture.

Cela permet de caractériser fortement le bâtiment du point de vue matérialité tout en le maintenant dans le temps, sans nécessiter d’interventions de réhabilitation, les caractéristiques esthétiques des surfaces, dont la qualité reste pratiquement à vie.

Une partie du “genius loci” est sans aucun doute le climat, qui est particulièrement de type tropical. Ainsi, un système de double façade simple mais très efficace (qui applique les principes d’architecture bioclimatique) a été étudié : les garde-corps des terrasses, positionnés horizontalement avec axe sur la ligne médiane du plancher de chaque niveau, ont une double fonction, de sécurité pour l’étage supérieur et protection solaire pour l’étage inférieur, sans jamais gêner l’agréable ventilation naturelle garantie par la brise marine presque toujours présente à Dakar.

Les grandes ouvertures sont ainsi utilisables malgré les températures chaudes, garantissant un confort thermique des espaces extérieurs et intérieurs.

Le projet bioclimatique suit en grande partie les principes et techniques bien testés déjà utilisés dans les projets développés par CAIREPRO pour AMSA Realty assurant habitabilité et confort thermique même dans des conditions passives grâce à une application minutieuse de la ventilation transversale, et protégeant des rayons de soleil. Ces techniques permettent de réduire les déperditions thermiques et les durées de fonctionnement du système de climatisation et par conséquent d’obtenir des économies d’énergie et de gestion importantes.

Ce qui précède représente un résumé des prévisions de projet qui sont mieux décrites, avec les détails appropriés à la phase préliminaire en cours, dans les tableaux et les dessins planimétriques et en perspective contenus dans le cahier de projet.